Opération Epervier-Affaire Albatros

La liste de tous ceux qui accompagneront Yves Michel Fotso

Écrit par Barthélémy Nzock

L’affaire opposant l’Etat du Cameroun à Atangana Mebara Jean Marie et autres dévoile progressivement ses tentacules depuis la mise en détention provisoire, de Yves Michel Fotso. L’ordonnance de disjonction de la procédure bouclée en janvier dernier est encore plus édifiante. Le juge d’instruction pascal Magnaguémalé du tribunal de grand instance du Mfoundi, centre administratif avait décidé au moment de clôturer son information judiciaire de la séparation en deux procédures de l’affaire de l’Albatros, le fameux avion présidentiel dont l’achat s’est révélé être un terreau de détournement de deniers publics par des hautes personnalités de la République sans vergogne. En son temps, les avocats de Jean-Marie Atangana Mebara, l’ex secrétaire général de la présidence de la République s’offusquaient de ce qu’il y avait 15 autres mis en cause et visés par l’ordonnance de disjonction qui étaient en liberté. Pis encore, ils estimaient que cette disjonction ne s’expliquait pas. Evoquant un principe de droit suivant lequel un même individu ne pouvait être mis en détention deux fois pour la même infraction. Ils auraient souhaité la jonction de procédure. Car c’est cette disjonction qui offrait encore l’opportunité à certains hautes personnalités impliqués dans cette même affaire de pouvoir encore être en liberté, et pas encore cité pour qu’ils viennent contribuer à la manifestation de la liberté.

On peut lire dans l’ordonnance de disjonction de la procédure N°617/SOG/08/128 du 11 janvier 2010 que la procédure est engagé contre les nommés suivants : Atangana Mébara Jean Marie, Otélé Essomba Hubert Patrick Marie, Mendounga Jérôme, Kevin Joseph Walls et d’autres individus non encore identifiés, “inculpés de co-action de détournement de deniers publics, tentative de détournement de deniers publics.” Il leur ait reproché courant 2001-2004 d’une tentative de détournement de deniers publics en coaction d’une première somme équivalent à 29 000 000 de dollars US (environ 20 milliards Fcfa au moment des faits). D’une deuxième somme équivalent à 4 milliards Fcfa, et d’un détournement d’une troisième somme équivalent à 1,5 milliards Fcfa, d’une quatrième somme de 720 millions Fcfa, d’une cinquième somme de 657 511 470 Fcfa, d’une sixième somme de 5 millions de dollars et d’une septième somme de plus de 287 millions Fcfa reproché à Otélé Essomba et d’autres individus non encore identifiés.

Bal des vautours par sociétés fictives interposées

Un vaste détournement de fonds publics dans des montages défiant de la mafia sicilienne. Et très souvent à travers des sociétés fictives. A l’instar de la société fictive GIA International Inc Corporation qui a perçu la somme de 31 millions de dollars (équivalent à 24 025 milliards Fcfa) en guise d’avance pour la commande d’un boeing737 BBJ-2. De cette somme 29 000 000 de dollars US ont effectivement été directement payés à la société GIA International Inc Corporation et 1,55 milliards Fcfa virés dans le compte de la Commercial bank of Cameroon (Cbc).

Il va être révélé que Yves Michel Fotso était un des responsables de GIA International Inc Corporation. Une transaction gérée alors que le secrétaire général de la présidence n’était autre que Marafa Hamidou Yaya. Et que concernant la somme de 29 millions de dollars US par la société national des hydrocarbures dans le compte de GIA International Inc Corporation pour versement à Boeing au titre de l’avance du prix ” BBJ-2 présidentiel, seul 2 millions de dollars US sont effectivement arrivés à bon port.

Il ressort du dossier de GIA International Inc Corporation que le reste de ces fonds publics a été utilisés pour ses besoins propres, en l’occurrence, l’achat par elle, à une entreprise dénommée BEITH LTD, avec une boîte postale à Douala, mais son siège social aux Iles Vierges Britanniques (Iles Cayman) et dans les circonstances à élucider, d’un Boeing 767-2000 alors en location-vente à la Cameroon Airlines au prix de 16 millions de dollars US. Et que pour vendre le Boeing 767-200 à GIA International Inc Corporation, BEITH LTD a agi en qualité de mandataire de la société Rothwell Management Corporation, véritable propriétaire de l’avion. Et que la somme de 16 millions de dollars US par elle encaissée dans cette vente du Boeing 767-200, le montant de 2 936 400 000 Fcfa a été retiré au guichet de la Commercial Bank of Cameroon (Cbc) par les personnes physiques dans les proportions suivantes (voire tableau ci-joint).

Les complices de Yves Michel Fotso

-Dame Sandjon Gisèle            445 000 000 FCFA

– Mamadou                             145 000 000 FCFA

– Ying André                          1 250 000 000 FCFA

– Ndongmo                             895 000 000 FCFA

– Youmi Raymond                   565 000 000 FCFA

– Tchana Hugues                     235 000 000 FCFA

– Ngoumba                              200 000 000 FCFA

– Mandeng                              100 000 000 FCF

– Personnes non identifiées  7 329 562 000 FCFA

Et que le surplus des 16 millions dollars US encaissés, soit 676 197 000 Fcfa a été transféré à Commercial Bank of Cameroon en ses filiales du Tchad et de la République centrafricaine dans les proportions suivantes : CBC Tchad 572 197 000 FCFA et CBC Rca 104 000 000 FCFA. Et qu’il est aussi établi que le Boeing 747-312 alors en location vente chez Cameroon Airlines en vertu d’un contrat dûment signé le 03/10/2001, a été acheté par la société Avipro Finances qui est une entreprises de Yves Michel Fotso, et celle-ci a ensuite reloué l’appareil à la Camair.

Les Secrétaires généraux successifs à la présidence de la République mouillés

La responsabilité du ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya à l’époque des faits, secrétaire général de la présidence porte sur le fait qu’il avait avalisé la société GIA International Inc Corporation comme étant une entreprise crédible., entreprise morale auteur du détournement de 27 millions de dollars US. C’est pourquoi, il ressort de l’ordonnance de disjonction que : Yves Michel Fotso, Marafa Hamidou Yaya, Fernando Gomez Mazuera, premier vice-président et directeur des projets de GIA International Inc Corporation, Russel L Meek de GIA International Inc Corporation et les huit autres personnes citées dans le tableau ci-joint.

Lorsque Atanagna Mébara Jean-Marie arrive à la tête du secrétariat général de la présidence de la république avec comme adjoint Inoni Ephraïm, une autre société fictive va entrer en scène, il s’agit de Ansett World Wide en abrégé ” Aww ” et par la suite aussi la société portfolio management Ltd en abrégé ” Apm “. Une société enregistrée aux îles Cayman avec comme directeur général le Britannique Kevin Joseph Walls et pour président du Conseil d’administration Inoni Ephraïm. Et comme autre actionnaires de la filiale camerounaise : – Otélé Essomba Hubert Patrick Marie avec 30% d’actions – Ebongue Johnson Lifanje, avec 10%, Antoine Atangana Essomba, avec 05% d’actions et Paul Dominique Pouna Njambou, avec 05% d’actions.

Comprendre la disjonction

Au terme de cette information judiciaire, le juge d’instruction va ordonner la disjonction de la procédure. Une première dont le procès bat son plein et pour lesquels les faits portent sur les accusations de tentatives de détournement de deniers publics en coaction d’une somme équivalent à 29 000 000 de dollars US, soit 22 475 000 000 Fcfa reproché à Jean Marie Atangana Mébara, Hubert Patrick Marie Otélé Essomba et d’autres individus non encore identifiés. Et ceux de détournement de deniers publics en co-actions d’une somme de 657 511 470 F CFA reproché à Jean Marie Atanga Mebara et d’autres individus non encore identifiés.

Le deuxième volet va porter sur les inculpations à propos desquelles tous les mis en cause n’ont pas encore été, soit identifiés, soit inculpés, soit interrogés, ou dont les faits ne sont pas encore suffisamment mis au clair, en l’occurrence, la tentative de détournement de deniers publics en co-action d’une somme de 29 millions de dollars US révélée être plutôt un vaste détournement de fonds publics d’une somme totale de 31 millions de dollars US, soit l’équivalent de 24, 025 milliards FCFA perpétrés à l’occasion de l’opération d’acquisition à la compagnie Boeing d’un BBj-2, neuf destiné au président de la République.

http://www.auroreplus.com/index.php?option=com_content&view=article&id=258:operation-epervier-affaire-albatros–la-liste-de-tous-ceux-qui-accompagneront-yves-michel-fotso&catid=1:actualites&Itemid=2

6 thoughts on “Opération Epervier-Affaire Albatros”

  1. Hi excellent website! Does running a blog such as
    this take a great deal of work? I’ve absolutely no understanding of programming but I was hoping to start my own blog in the near future. Anyways, if you have any suggestions or techniques for new blog owners please share. I understand this is off topic but I simply had to ask. Cheers!

  2. Amazing content. I have a concern. As a web site owner,
    how long did it take for your website to become profitable?
    Furthermore exactly what do you enjoy most about running
    a blog?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s